Liste des produits

  • Article Technique - Delta
  • Article Technique

     

    Comprendre le rôle de la gestion d’infrastructure (DCIM) dans les centres de données modernes

    Les fonctionnalités offertes par les systèmes de gestion d’infrastructure de centre de données (DCIM) courants ont considérablement évolué depuis leurs premiers pas. Et même s’il existe aujourd’hui un vaste débat au sujet des fonctions qu’une solution DCIM « à part entière » est censée posséder, tout le monde s’accorde à reconnaître qu’il s’agit d’un composant crucial dans les centres de données modernes. Qu’est-ce que la DCIM exactement et pourquoi est-elle si importante ?

    Le cabinet d’étude Gartner définit la DCIM comme « un ensemble d’outils servant à surveiller, mesurer, gérer et/ou contrôler le fonctionnement d’un centre de données et la consommation électrique des équipements informatiques et composants d’infrastructure tels que les unités de distribution d’énergie et les climatiseurs ».

    En résumé, l’objectif de la DCIM est d’apporter de l’automatisation et de la visibilité au centre de données afin d’avoir une meilleure vision des équipements qui s’y trouvent et faciliter leur gestion. Il serait possible de configurer une solution DCIM pour qu’elle prenne en charge toute l’étendue d’un centre de données, ou seulement une zone privée dedans, ou bien encore un centre de données privé appartenant à une entreprise.

    La DCIM est relativement nouvelle comparé à l’histoire déjà longue des centres de données. Sa technologie a mûri depuis l’apparition des premières solutions sur le marché il y a une dizaine d’années, au point de faire partie intégrante des installations modernes désormais.

    En effet, le cabinet d’étude IDC table sur une croissance de la DCIM au taux annuel composé d’environ 16 % au cours des prochaines années, pour atteindre 988 millions de dollars d’ici 2019. Cette croissance rapide, couplée aux avantages très réels et concrets fournis, montre toute l’importance de comprendre la DCIM, aussi bien pour les gestionnaires de centres que les directeurs de systèmes d’information ou les chefs de service informatique.

     

    Investir dans la DCIM

    Understanding the role of DCIM in modern data centers

    Le moyen le plus simple de démontrer la valeur de la DCIM est de la comparer à un centre de données. En lieu et place d’un suivi manuel des ressources à l’aide de tableurs et schémas de réseau, un système DCIM correctement mis en œuvre fournit une vue auto-générée ou graphique des composants-clés et statistiques du centre de données.

    Delta’s InfraSuite Manager can show the correct installation location of servers and network devices.

    La solution InfraSuite Manager de Delta est capable d’indiquer par exemple le bon emplacement d’installation des serveurs et périphériques réseau. L’information est donnée par une vue hiérarchique d’un centre de données réel, tandis que la capacité actuelle et les baies libres sont également affichées.

    Les centres de données situés dans des bâtiments existants seront probablement intégrés via différents protocoles à un système de gestion technique de bâtiment (GTB) afin de gérer et surveiller les sources d’alimentation, les groupes électrogènes de secours et l’intégrité des systèmes de refroidissement. Cela pourra aller jusqu’à inclure une vue en temps réel de la température dans chaque allée ou la consommation électrique de chaque baie.

    Les informations et la visibilité offertes par un système de gestion d’infrastructure procurent un avantage aux petites équipes pour exploiter efficacement leur centre de données et jouent un rôle fondamental également pour mettre rapidement le doigt sur des problèmes en train d’apparaître. C’est vital, dans la mesure où aujourd’hui les centres de données sont plus complexes que jamais, occupant des surfaces toujours plus grandes et présentant une densité supérieure, eu égard à la puissance de calcul et aux équipements secondaires qu’ils contiennent.

    Les spécialistes savent très bien que les défaillances ne surviennent pas toutes subitement. Bon nombre de problèmes se développent en fait sur une longue période, tout en manifestant des symptômes qui sont souvent perçus comme de simples avertissements. Pour éviter cela, des capteurs tels que le détecteur ambiant EMS1000 de Delta peuvent recueillir des données telles que la température, l’humidité et d’autres, afin de fournir des informations actualisées en continu sur l’état du centre de données.

    Delta’s EMS1000 environment detector can collect environmental parameters such as temperature, humidity and others, to offer continuous updates on the state of the data center.

    Alors que ces dispositifs peuvent être présents par centaine dans un centre de données, la DCIM joue un rôle central puisqu’elle suit un grand nombre de points de données pour signaler les situations anormales ou tendances négatives avant qu’elles n’affectent le fonctionnement du centre. Visualiser le pouls du centre de données dans un tableau de bord central configurable peut aussi permettre aux responsables de faire un tri parmi les nombreux systèmes dont ils ont la charge et, le cas échéant, faire un rapprochement entre des avertissements isolés qu’ils auraient pu rater autrement.

    Des solutions DCIM plus avancées pourraient également recommander des actions ou produire des rapports personnalisés en appuyant sur une touche. Pour sa part, InfraSuite Manager de Delta fournit des journaux d’événements, une fonction de suivi, des graphiques historiques, une fonction d’analyse et divers rapports périodiques pour les données recueillies. Le personnel peut ainsi surveiller et comprendre l’environnement global du centre de données en temps réel depuis le tableau de bord.

    En revanche, il n’existe aucune norme DCIM qui soit reconnue à l’échelle du secteur et appliquée par les équipementiers ni aucune plateforme dominante comme on en trouve dans le monde informatique. Parmi les dizaines de solutions de gestion d’infrastructure disponibles aujourd’hui, on distingue schématiquement deux catégories : les plateformes « à part entière » qui cherchent à tout faire et les produits qui prennent en charge la DCIM et sont conçus pour se brancher à ces plateformes ou travailler avec d’autres composants compatibles.

    Il ne serait pas exagéré de dire qu’il n’existe pas deux implémentations DCIM identiques, compte tenu de leur diversité – ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait qu’un centre de données est en fait un système personnalisé fait pour répondre à différents objectifs et priorités. 

    top

    S'inscrire à la newsletter